mardi, 28 novembre 2006

Isa pousse une "gueulante"

Me voilà toute énervée !

Ce matin, j'envoie un sms à l'entraîneur de foot pour lui dire que Simon et Matthieu ne seront pas là demain car c'est la Saint Nicolas au bureau.

Il m'appelle car il veut me parler : apparemment, mon petit Matthieu fait son professeur Nimbus (parler et être distrait) pendant l'entraînement et il perturbe le groupe.

Je ne suis pas contente car il m'a été rapporté par l'entraîneur les paroles du père d'un autre petit garçon  : "Si tu gardes celui-là qui ne sert à rien, je retire mon fils".

"Celui-là qui ne sert à rien" : il s'appelle Matthieu.
Il a 5 ans et demi et ne joue ni en 1ère division, ni en équipe nationale !
Il joue à la RJS Chênée !
Dans l'équipe des diablotins ! (5 - 8 ans)...

Je connais les défauts de mon petit garçon.
Je sais qu'il a tendance à être rêveur et bavard, mais je suis choquée qu'on agisse de la sorte (en s'adressant à l'entraîneur et pas à moi).
Et qu'il s'agit de gamins qui font du foot depuis 2 mois...

Tant qu'on y est, alors, on va jeter hors de l'équipe tous ceux qui sont un peu différents et, comme ça, il n'y aura plus de problème... ni d'équipe d'ailleurs ! ...

Quelle mentalité et quel exemple pour les enfants que de leur montrer, alors qu'ils sont si petits, que la différence n'est pas une richesse, mais une tare !
Et qu'on a le droit de faire du chantage pour des motifs aussi futiles !

Pour moi, mettre Simon et Matthieu au foot, c'était leur permettre de voir qu'en dehors du monde de femmes dans lequel ils sont élévés, il y a aussi un monde "d'hommes" qui est différent et plus direct.
C'était les mettre à une école de discipline où ils pourraient apprendre l'esprit d'équipe, la solidarité, l'entraide et le goût de l'effort.

Je lui mets un gros zéro à ce père qui brise mon rêve !

Et oui, il y a des hommes qui sont lâches, font du chantage et n'ont pas le courage de leurs opinions.
Il faudrait peut-être qu'ils s'analysent un peu pour comprendre au nom de quelle frustration, ils ont inscrit leur gamin pour jouer au foot et quelle pression ils mettent sur ses frêles épaules de petit garçon de 5 ans ou un peu plus.

C'était la gueulante du jour d'Isa.

Ben oui, tout le monde, il est pas beau, tout le monde, il est pas gentil !

 

12:09 Écrit par !sa dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Pauvre gamin Pas le tien, lui il s'amuse, mais l'autre, dont le père "l'a mis au foot pour qu'il devienne une star". J'imagine très bien le calvaire de ce petit garçon de 5 ou 7 ans: entraine-toi, tu joues comme un nul, tu ne feras jamais rien de bon...Vu la réaction de ce père, je crois que c'est ce qui doit se passer. Je ne voudrais pas voir ce pauvre enfant dans 10 ans, il y a des hommes qui ne devraient jamais avoir le droit de procréer. Et cela, c'est ma gueulante à moi.
Que tes fils continuent à s'amuser, c'est de leur âge.
A bientôt, bisous

Écrit par : victoire | mardi, 28 novembre 2006

Répondre à ce commentaire

C'est malheureusement partout comme ça. Mon beau-fils a été éjecté de l'équipe pour ce genre de raisons à 11 ans, il jouait depuis ses 4 ans dans le même club comme gardien. Le gamin d'un sponsor voulait jouer aussi comme gardien, devine qui a été choisi ? Mon boss a un fils de 12 ans, il subit le même genre de choses. C'est une honte d'agir ainsi et le pire c'est que ça marche, les gamins qui s'en sortent moins bien, dehors comme si on voulait en faire leur métier...

Écrit par : isa | mardi, 28 novembre 2006

Répondre à ce commentaire

Pauvre type ! Putain le gros con, je pense en effet que ce cher monsieur ferait mieux de changer son gamin de club, si il veut en faire un Zidane vaudrait mieux directement mettre son gosse dans un club comme le standard, voir anderlecht ( club des looser comme lui ! ).

Mérite vraiment un pain dans sa tronche.

En plus faudrait un petit peu que ce cher monsieur retombe les pieds sur terre, à 5 ans les gamins vont jouer, chooter, rigoler, tomber, crier, ne pas écouter, se rouler dans la boue, c’est à mon avis le but d’un sport, le sérieux on le garde pour l’école, pas au foot en tout cas.

A moins que ce cher monsieur ai déjà acheté son fils prodigue pour pouvoir se faire du fric sur le dos de son gosse lorsqu’il passera en équipe première, et là pas de chance mais son merveilleux joueur à de fortes chance sde se déchirer les ligaments, voir le talon d’achille ! et ce sera bien fait pour ce con.

Quel bonheur d’avoir un vrai petit garçon distrait, maladroit, espiègle et perturbateur, qu’elle fierté d’avoir un vrai ENFANT qui ne pense qu’à une chose c’est jouer, et non faire plaisir à papa ! un enfant qui vit une vrai enfance, sans les problèmes de grand, qui ne pense pas encore au paraître, ni a l’hypocrisie des adultes qui n’ont même pas le courage d’en parler à qui de droit !

Bel exemple, qu’il donne à son fils, lors d’un sport où l’esprit d’équipe fait la force du jeu, que de lui montrer des petits coups en douce mesquins.

J’encourage mon petit filleul à redoubler d’effort pour faire du bruit, le clown et toutes sortes d’âneries, c’est comme çà qu’on apprend la vie, la vrai !

Écrit par : Sandrine | mardi, 28 novembre 2006

Répondre à ce commentaire

Foot - Judo Plus d'illusion à propos du foot ? Tant mieux, ce n'est pas, contrairement aux apparences, un sport d'équipe. Inscris Simon et Matthieu dans un club de judo sérieux. Ce sport est une vraie école de la vie, de respect et de tolérance, même si ce n'est pas l'idée qu'on s'en fait à priori (gaffe aux apparences). Le foot a l'air facile ; quoi de plus simple en effet que de taper dan un ballon (qu'on dit...) ; il est donc très facile de reprocher aux autres de commettre des erreurs. Au judo, on doit acquérir une technique pour être efficace, mais aussi pour ne pas se faire mal ; résultat, on réfléchit, on regarde comment font les autres et au final, on respecte l'adversaire. J'ai arrêté ce sport depuis longtemps, je n'ai jamais fait de compétition, mais il a fait de moi ce que je suis aujourd'hui: quelqu'un qui respecte prodondément les autres sans se laisser marcher sur les pieds. Jamais un judoka ne se permettra un coup de boule à la Zidane.

David ( de 3, 4, 5, 6 LG ; 1988, c'est trop loin Zaza), avec toute ma nostalgie.

Écrit par : David | mardi, 28 novembre 2006

Répondre à ce commentaire

Je partage tout à fait ton idée un con de plus. Mon fils est aussi au foot et il n'est certainement pas bon. Mais il est là pour apprendre et comme tu dis c'est un club pour les enfants. Dommage qu'ils y à tellement de cons. Et que ceux ci arrivent à nous faire enrager quand il s'agit de nos petites têtes d'amour. Tu as milles fois raisons.
Elle est ou ma carabine (rire)....

Écrit par : rita | mardi, 28 novembre 2006

Répondre à ce commentaire

Je vois que ça vous fait réagir comme moi... MERCI POUR VOS COMMENTAIRES ET MESSAGES DE SOUTIEN : JE VOIS QUE JE NE SUIS PAS FOLLE DE MONTER DANS LES TOURS FACE A DE TELLES ATTITUDES !
Je vous embrasse.

Écrit par : Isa | jeudi, 30 novembre 2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.