mardi, 03 avril 2007

Très bel hommage à "la femme"

Ci-dessous, un texte dont j'ignore l'auteur mais que j'ai trouvé magnifique, j'ai donc décidé de vous en faire profiter !

 

Quand Dieu créa la femme, il en était déjà à son sixième jour de travail.
Un ange apparut et lui demanda : "Pourquoi mets-tu autant de temps pour elle ?"
Et le Seigneur répondit : "Tu as vu mon projet pour elle ?"
"Elle doit être complètement lavable, mais ne doit pas être en plastique, avoir plus de 200 parties amovibles, toutes remplaçables et être capable de fonctionner avec n'importe quel régime, avoir un giron qui puisse accueillir quatre enfants en même temps, donner un baiser qui puisse aussi bien soigner un genou écorché qu'un coeur brisé et elle fera le tout avec seulement deux mains."
L'ange s'émerveilla de ces qualités.
"Seulement deux mains... Impossible ! Et celle-ci est seulement le modèle de base ? C'est trop de travail pour un jour... Attends demain pour la terminer."
"Je ne le ferai pas",
dit Dieu, "Je suis si près de terminer ma création que j'y mets tout mon coeur".
"Elle se soigne toute seule quand elle est malade et elle peut travailler 18 heures par jour."
L'ange se rapprocha davantage et toucha la femme.
"Cependant, tu l'as faite si délicate, Seigneur".
"Elle est délicate",
répondit Dieu, "Mais je l'ai faite robuste aussi. Tu n'as pas idée de ce qu'elle est capable de supporter ou d'obtenir."
"Est-elle capable de penser ?",
demanda l'ange.
Dieu répondit : "Non seulement elle sera capable de penser mais aussi de discuter et d'exécuter."
L'ange remarqua alors quelque-chose et en allongeant la main, il toucha la joue de la femme.
"Seigneur, il semble que ce modèle ait une fuite".
"Je t'avais dit que je cherchais à mettre en elle beaucoup de choses. Il n'y a aucune fuite... C'est une larme."
"A quoi servent les larmes ?",
demanda l'ange.
Et Dieu dit : "Les larmes sont sa manière d'exprimer sa joie, sa peine, sa désillusion, son amour, sa solitude, sa souffrance et son orgueil."

"Les femmes ont des énergies qui étonnent les hommes. Elles affrontent les difficultés, règlent les problèmes graves, tout en ressentant bonheur, amour et joie. Elles sourient quand elles voudraient crier, elles chantent quand elles voudraient pleurer, elles pleurent quand elles sont heureuses et rient quand elles sont nerveuses. Elles luttent pour ce en quoi elles croient. Elles se rebellent contre l'injustice. Elle n'acceptent pas un non pour réponse quand elles croient qu'il y a une meilleure solution. Elles se privent pour maintenir la famille debout. Elles vont chez le médecin avec une amie craintive. Elles aiment inconditionnellement. Elles pleurent quand leurs enfants ont du succès et elles se réjouissent quand la chance sourit à leurs amis. elles sont heureuses quand elles entendent parler d'une naissance ou d'un mariage. Leur coeur se brise quand une amie meurt. Elles souffrent pour la perte d'une personne chère. Elles sont fortes quand elles croient être à bout de forces. Elles savent qu'un baiser et une étreinte peuvent aider à soigner un coeur brisé."

Il n'y a pas de doute, le plus gros défaut de la femme est qu'elle oublie trop souvent combien elle a de valeur...

 

12:58 Écrit par !sa dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

C'est tellement vrai C'est un très joli texte. Mais quand Dieu a créé l'homme, il l'a regardé commencer à vivre et puis il s'est dit "Comment puis-je demander qu'on m'appelle Dieu si je ne peux créer que des choses aussi imparfaites, je dois me remettre au travail" et c'est alors qu'il créa...la femme !!!
Je ne sais plus où j'ai lu cette phrase mais elle m'avait amusée à l'époque.
Bonne journée. Bisous

Écrit par : victoire | mardi, 03 avril 2007

Répondre à ce commentaire

Bien contente... tu as aimé le mail que je t'ai envoyé ;-)

Biz

Et bonne journée.

Écrit par : isa | mardi, 03 avril 2007

Répondre à ce commentaire

Joli en effet, mais il y en a marre de la déification des femmes et du dénigrement continuel des hommes. Les mecs sont peut-être souvent cons, mais pour travailler avec une trentaine de collègues féminines (et 1 monsieur) , je peux dire sans misogynie, que les meufs peuvent être tout aussi nulles. Mais la mode, ... Hommes et blondes, même combat.

Écrit par : David | mercredi, 04 avril 2007

Répondre à ce commentaire

Ajout: Combien de femmes ont dirigé le monde et provoqué de guerres (au nom de la religion, ...), dans l'ombre de leur trop faible roi ou président de mari ? La femme n'est ni pire ni meilleure que l'homme, même si trop d'entre elles souffrent encore et toujours de la "domination" masculine. Je préfère parler d'humain plutôt que d'opposer les sexes: la tendance actuelle d'élever systématiquement la "pauvre faible femme" au rang de sainte me semble ramener l'esclave au rang de bourreau au lieu de lui donner le titre de "juste" (au sens que donnent à ce mot les survivants de la shoa).

Écrit par : David | mercredi, 04 avril 2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.