dimanche, 01 juin 2008

Une coccinelle...

Coccinelle 001

Une coccinelle
si petite et si belle
s'est posée sur mon cahier.
La dernière page de mon cahier tout chiffonné.

C'est drôle, le jour de la rentrée,
sur la première page d'un autre cahier,
Une coccinelle, presque la même, s'était posée.
Je n'osais pas y toucher,
de peur de salir cette première page toute blanche,
intimidé, dans cette classe toute neuve...

Maintenant, je n'ai plus peur de salir mon cahier.
L'année qui finit me fait penser à une grosse orange
dont nous aurions sucé tout le jus.
Il n'en reste que l'écorce : quelques vieux cahiers,
un plumier plein de bics un peu mordillés,
une classe sans mystères....
Mais les vitamines de l'orange, toute les joies
et les nouvelles choses découvertes,
les heures passées ensemble avec les copains,
elles sont en moi, je le sais.
Et c'est pour ça que je me sens plus grand.
Et c'est pour ça que j'ai envie de dire merci,

Pour tout cela...
Et pour cette coccinelle,
si petite et si belle,
qui... Oh, elle s'est envolée !

Coccinelle 002

Auteur inconnu.
Texte trouvé dans "Au pied du chêne", juin 2008, n°150.

17:25 Écrit par !sa dans Famille | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Salut Isa. J'ai toujours grand plaisir à venir prendre des nouvelles de ta petite famille. Ton blog respire la joie de vivre, qui a d'ailleurs toujours fait partie de ton tempérament.
J'ai lu ton texte à ma fille, Florence. Elle a tellement apprécié qu'elle m'a demandé de pouvoir l'apporter en classe pour en partager la lecture.
Bizz à vous trois et bonne journée.
A bientôt ?

Écrit par : Michèle | mercredi, 04 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.